Nos astuces pour soigner au mieux une entorse

0
105
undefined

L’entorse est une blessure très commune, survenant environ 6 000 fois par jour en France. Elle est généralement bénigne, et touche les ligaments.

L’entorse la plus souvent rencontrée est celle de la cheville, car c’est l’articulation s’y trouvant et la moins stable dans le corps humain, cependant elle peut aussi endommager d’autres endroits comme le genou, le poignet …etc.

Fort heureusement, on peut facilement la soigner, seulement si on s’y prend vite et qu’on choisi les bonnes méthodes et les bonnes solutions.

Comment reconnaitre une entorse ?

Il existe différents stades de l’entorse, qu’il faut bien connaitre afin d’établir un bon diagnostic et par conséquent un bon traitement.

  • L’entorse légère ou bénigne est celle qui est le plus retrouvé, elle est facile à identifier et à soigner, sans grandes complications pour le futur. Ici, les ligaments ne sont pas déchirés et l’articulation est fonctionnelle.
  • L’entorse moyenne est le résultat d’un déchirement partiel des ligaments. Les soins de ce type prennent un peu plus de temps que dans le cas précédent, et le protocole n’est pas tout à fait le même.
  • L’entorse grave est le déchirement des ligaments, entrainant souvent des douleurs très vives. Les soins nécessitent souvent un acte chirurgical.

Lorsque des douleurs surviennent après un effort ou des mouvements brusques, faisant apparaitre un gonflement dans la zone touchée, ainsi que des douleurs plus ou moins violentes, un œdème et une incapacité de bouger cette zone que ce soit la cheville, le genou ou autre, il est nécessaire de ne pas paniquer, et de vite agir.

Comment soigner une entorse ?

Dès que les symptômes se manifestent la première fois, il est important pour le patient de consulter un médecin traitant ou le service d’urgence le plus proche, selon la gravité de la blessure.

Le médecin pourra faire une série d’examens incluant des radios pour établir l’état de gravité et le stade de l’entorse, et pourra décider si oui ou non le patient devra subir une intervention chirurgicale.

Pour traiter des entorses, généralement les médecins prescrivent des antalgiques pour la douleur, car c’est le souci principal pour les patients, ainsi que des anti-inflammatoires pour éviter tout autre type de complication.

Ensuite pour un suivi sur une plus longue durée, et pour retrouver toutes les fonctionnalités de la zone atteinte, et pour qu’elle redevienne à son état initial, des visites chez des kinésithérapeutes sont recommandées et même prescrites. Ceci permettra aux patients de faire des séances de rééducation et de mieux réparer les blessures, en assurant une meilleure stabilité pour les articulations.

Il existe aussi une méthode très souvent conseillée et pratiquée par les patients eux-mêmes afin de se soulager et de mieux guérir, on appelle cette méthode : le protocole GREC.

Ce dernier est un acronyme pour Glace, Repos, Élévation et Compression.

  • La glace est très fréquemment utilisée pour les entorses, car elle a des effets antalgiques et permet donc de soulager les douleurs, peu importe leur intensité. Il est alors conseillé d’appliquer de la glace sur l’articulation de la zone blessée pendant environ une demi-heure, au moins trois fois par jour, tous les jours jusqu'au rétablissement ou à l’arrêt des douleurs.
  • Le repos est recommandé surtout pour les sportifs, car les entorses sont très fréquentes chez eux et sont assez problématique. Il est essentiel d’arrêter toute activité sportive jusqu’au rétablissement total. La marche à pied peut devenir une alternative intéressante, mais à condition d’immobiliser l’articulation atteinte à l’aide d’une orthèse adaptée.
  • L’élévation consiste à légèrement incliner la blessure afin que l’œdème ne se répande pas plus loin dans le membre, surtout si c’est une entorse de la cheville ou du genou. Il est préférable d’incliner la jambe à l’aide d’un coussin.
  • La compression consiste à limiter les mouvements de l’articulation blessée, ceci se fait en règle générale grâce à une attelle de bonne qualité qui permettra d’immobiliser le membre atteint.

Pour pouvoir mieux guérir des entorses, il est nécessaire de se munir de patience et de ne pas forcer pour ne pas aggraver les choses. Il est aussi important de suivre un programme de rééducation et de respecter toutes les consignes des médecins.

Laissez un commenatire